Panier

Venez, car tout est prêt

Chemin de rencontres et de confiance, Jésus envoie deux des siens à la ville. C’est bientôt la Pâque, il convient de tout préparer pour le maître. Lui va, comme souvent, retourner les choses et au final le cours de l’histoire.

Les disciples disent à Jésus : « où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? »

Et il envoie deux de ses disciples et leur dit : « Allez à la ville : un homme viendra à votre rencontre, portant une cruche d’eau. Suivez-le, et là où il entrera, dites au propriétaire : « Le maître dit : Où est ma salle, où je vais manger la Pâque avec mes disciples ?  Et lui vous montrera la pièce du haut, vaste, garnie, toute prête : c’est là que vous ferez les préparatifs pour nous. »

Les disciples partirent et allèrent à la ville. Ils trouvèrent tout comme il leur avait dit et ils préparent la Pâque. Marc 14.12-16

Les disciples n’auront pas beaucoup d’efforts à faire : juste à se laisser rencontrer par un inconnu, qui dans le silence, va les conduire au lieu de la fête. Avec son eau, il entre dans la maison et disparait pour toujours de nos regards. Petit bout de chemin, insignifiant à celui qui passe trop vite, révélateur de vie et ouvreur d’horizon pour celui qui ose suivre.

Alors les disciples entrés à leur tour vont questionner. Ils vont parler au nom du maître : leurs mots sont les siens, les siens sont les leurs. « Où est ma salle ? Où je vais manger la Pâque avec mes disciples ? »

Ils y sont presque… encore un petit effort… un dernier, quelques marches à monter. La fête aura lieu là-haut, au plus près des étoiles. Et là, merveille, tout est prêt !

Tout est déjà là : les tables, les plats… et aussi l’espace pour que la joie rebondisse en écho.

La fête va venir. Un peu de patience. Le temps peut s’écouler maintenant.

Dans le silence des gestes et des mots, les disciples ont le temps de préparer leur vie, leur cœur à ce qui vient.

Ils n’auront plus rien à faire. Celui qui les a envoyés va tout prendre sur lui. Le maître devient serviteur.

Pour les disciples, l’attente se transforme en accueil.
Tout est prêt maintenant !
Dans le silence vient poindre un bruit.
Il frappe à la porte, notre Seigneur.