Panier

Visite du pasteur Fischbach

Le responsable des relations de l’Église protestante en Allemagne (EKD) avec les Églises d'Europe de l'Ouest et du Nord a rencontré les pasteures Emmanuelle Seyboldt, présidente du Conseil national et Claire Sixt Gateuille, en charge des relations internationales. 

Cette rencontre, le vendredi 28 février dernier, a été l’occasion, côté français, de présenter notre Eglise, sa place dans la société française et les évolutions et défis auxquels elle doit faire face, ainsi que les sujets sur lesquels elle travaille actuellement (sujets synodaux en cours et à venir).

Le pasteur Frank-Dieter Fischbach, était accompagné par Andrea Busse, pasteure de l’Église allemande de Paris (ChristusKirche). Il. a pour sa part présenté l’actualité de l’EKD, une Eglise nationale qui regroupe les délégués des Eglises des régions allemandes. Les Eglises en Allemagne sont organisées au niveau des régions – Landeskirchen – et seules les questions à portée nationale ou internationale sont portées par l’EKD (rapports avec le gouvernement allemand, parole publique sur les enjeux de société, relations internationales, ainsi que certains enjeux à dimension nationale comme la diaconie-travail social, la mission et l’éducation).

Les études prospectives prévoient une diminution de moitié du nombre de membres d’Eglise d’ici 2060. Cette diminution est liée en partie à la baisse démographique, mais aussi au choix de nombreux jeunes actifs de quitter l’Eglise pour échapper à l’impôt ecclésiastique. L’EKD et les Eglises régionales s’y préparent déjà. Elles prévoient en particulier une réduction drastique des budgets au niveau des directions d’Eglise dans les 5 à 10 ans à venir.

Parmi les chantiers principaux de l’EKD, se trouve l’adaptation de l’Eglise à la culture numérique : positionnement sur les réseaux sociaux, encouragement et facilitation du travail de collaboration entre les Eglises régionales par le biais d’outils en ligne, positionnement de l’Eglise sur les question d’éthique du numérique (intelligence artificielle, utilisation d’algorithmes), le web comme outil d’évangélisation, etc..

L’EKD travaille aussi à son discours dans l’espace public pour lutter contre le populisme (comment être prophétique tout en ayant un ministère d’unité ? Comment être clair sans être clivant ?), mais aussi pour faciliter l’intégration des populations migrantes et développer un discours sur la mondialisation qui ne soit ni manichéen ni simpliste, ni irénique. L’EKD a par ailleurs créé une association pour affréter avec d’autres partenaires, un bateau de sauvetage en Méditerranée, le Sea-Watch 4, qui devrait commencer sa mission en avril.

Le pasteur Fischbach a également présenté les grands rendez-vous à venir pour l’EKD qui sont le Kirchentag œcuménique prévu en mai 2021 à Francfort et l’assemblée générale du Conseil œcuménique des Eglises, en septembre 2021 à Karlsruhe.

Pasteure Claire Sixt-Gateuille, relations internationales EPUdF